mercredi 13 juin 2012

Rencontre avec Zino Touafek

Lors de mon séjour parisien j'ai eu la chance rencontrer le jeune créateur, Zino Touafek, en compagnie de Johanna


Vendredi matin, 27 avril, direction l'Institut du Monde Arabe pour assister au photo shoot réalisé par David Arraez pour le catalogue de l'exposition "Designers Algériens" qui aura lieu dans ce magnifique bâtiment. Nous nous trouvions au dernier étage et la vue était incroyable. J'ai été agréablement surprise lorsque j'ai vu les superbes robes que portaient les mannequins ! Le créateur de 27 ans, né à Alger, a grandi dans le monde de la mode, c'était presque une évidence pour lui de travailler dans ce milieu. Cela ne fait aucun doute, une grande carrière l'attend !

  • Pourquoi as-tu décidé de quitter Alger pour Paris ?
J'ai décidé de quitter Alger pour une autre destination, à la base ce n'était pas Paris mais aussi d'autres villes. Mais ensuite j'ai choisis Paris pour l'école, pour la formation et non pour le cliché de "capitale de la mode". J'ai beaucoup travaillé en Algérie et à un moment j'avais besoin de voir autre chose, je voulais voir comment était la mode au delà du costume traditionnel. J'ai eu la chance de choisir ma destination et en plus Paris est assez proche, car j'ai encore des commandes en Algérie. Je me sens vraiment chez moi ici.

  • Quelles études as-tu fais ?
J'ai fais deux ans en technologie, mais j'étais nul. Je bossais juste sur le module dessins techniques, j'adorais ça dessiner des pièces d'automobile, etc... Ensuite, j'ai changé et je suis allé aux Beaux Arts où j'ai fais 5 ans d'arts appliqués option design graphique et la soutenance était au tour de l'illustration de mode. En parallèle j'ai fais une école de mode, de coupe italienne (l'Ecole Grand Chic), j'y ai appris la coupe, le moulage et la couture en sur mesure, tout ça à Alger. Actuellement je suis à Mod'Art à Paris pour une année de création de marque.

  • Quelle âge avais-tu lors de ton premier défilé et où était-ce ?
J'avais 19 ans, c'était en 2004. C'était à l'auditorium de mon université. Il y avait environ 4 000 étudiants, c'est impressionnant. C'était une collection de 42 robes. J'ai fais participer des filles de l'université.

  • Quand ont lieu tes défilés ?
En Algérie c'était un défilé par an, une collection au printemps en général. C'était une tradition aux Beaux Arts. A Paris on verra, car je suis entrain de développer ma marque.



  • Comment as-tu choisis les filles pour le shoot d'aujourd'hui ?
J'avais carte blanche et j'ai fais exprès de prendre des filles différentes : il y a la française typique, la chinoise et la maghrébine. Donc, il y a trois filles différentes qui reflètent mon objectif de s'ouvrir sur la femme internationale.

  • De quoi t'inspires-tu pour tes créations ?
Je m'inspire de l'existence, de la vie, du vécu, du passé, du présent... J'aime transformer le souvenir en produit actuel, c'est chiné dans le passé, dans la garde-robe de la mère ou de la grand-mère. Le passé et le souvenir m'inspirent beaucoup. Depuis que je suis à Paris je me sens plus libéré, je n'ai pas vraiment de contrainte et je n'ai pas besoin de me soucier de ce que les gens vont penser.

  • Comment définirais-tu ton style ?
Très sensuel, très féminin, je suis en paix avec le corps de la femme. Je n'aime pas trop les choses qui donne du surplus à leur corps. C'est tellement beau qu'on est pas obligé d'ajouter des choses, ni des hanches, ni des épaulettes xxl... Je ne suis pas contre cette mode-là, j'en fais mais avec modération.

  • Est-ce que tu profites du fait d'être styliste pour te créer tes propres vêtements ?
Oui, ça m'arrive mais rarement, car je n'ai pas trop le temps et je ne les porte pratiquement pas. Mais quand j'ai un peu de temps je me fais des petites pièces, toutes sobres qui sont dans le même esprit que ma collection.

Avec Zino
  • Est-ce que tu as eu l'occasion de rencontrer d'autres créateurs ?
Ici, j'ai rencontré par hasard Aider Ackermann, mais c'était bref. On s'est croisé, on a parlé, il est très gentil. Mais professionnellement parlant je n'en ai pas encore rencontré.

Photo par David Arraez
Bisous,
Amélie.

19 commentaires:

  1. C'est plutôt cool ce qu'il fait !

    xo A.
    http://anoushkanmak.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  2. Chouettes photo ! Sur la première, je pensais que la dame était Eva Longoria ^^
    Mais après j'ai vu que non ah ah ^^

    RépondreSupprimer
  3. Ouf quelle chance tu as eu ! Ca devait être une super expérience !

    xX Marine ~ Aupaysdesmalices.com

    RépondreSupprimer
  4. Le post est super! J'aime les photos!

    Angela Donava
    http://www.lookbooks.fr

    RépondreSupprimer
  5. Chanceuse! les modèles et photos sont très jolies!
    puis bon courage pour ta marque sinon! ;)

    www.mymymode.com

    RépondreSupprimer
  6. ton blog est si inspirant! j'adore et bon courage pour la suite

    RépondreSupprimer
  7. wowww!! those hirstyles are totally awesome!!!

    ❤love❤

    RépondreSupprimer
  8. Waah j'adore ton artcile, des bisous la belle :) <3

    M

    http://m-cllx.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  9. Tu as beaucoup de chance, c'est génial de nous le faire partager !
    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
  10. Hi! Love this post so much! :) Just found today your blog and i love it! Hope you can follow my baby blog back ! Kisses

    http://thefrench-fries.blogspot.pt/

    RépondreSupprimer
  11. hey je viens de découvrire donc blog , je le trouve chouette :) et j'ai vue dans un mag en ligne que tu aimé the pretty reckless c'est cool j'adore ce groupe et sinon j'aime beaucoup tes look ils sont cool :) et petite question la filière L c'est dur ?

    RépondreSupprimer
  12. Les boots de chez Balenciaga!!!

    RépondreSupprimer

Thank you very much for your visit on my blog and for the comments which you take time to leave. :)

Merci beaucoup pour votre visite sur mon blog et pour les commentaires que vous prenez le temps de laisser ! :)